Accueil Table des
matières
Forum Compteur pour tout le site : 3 524 522
Nombre actuel de lecteurs : 7
Base HP
Calculs enceintes
Moteur de
recherche
Lexique
Le site
Contact
Notions
techniques
Baffles et
enceintes
Le filtrage
Calculs des filtres
Réalisations
et plans
Autour des HP
et enceintes
Mon système Hors sujets

image121-4.jpg


Mes baffles plan filtrés en passif

Mise à jour : 2012-05-12.


Le plan initial :

image42.gif

La réalisation est en aglo de 22 mm, bien que des panneaux sablés soient préférable. Les panneaux sont articulés entre eux avec des charnières à piano de longueur 150 cm. La stabilité de l'ensemble est irréprochable grâce aux panneaux latéraux.

N'oubliez pas une planche de 20x20 cm au sommet du baffle pour le pot de fleur de madame. J'ai fixé sous le 38 cm un spot dirigé vers le plafond pour assurer un éclairage d'ambiance quand on regarde la télé.

La zone centrale qui tient le 38 cm est réalisée avec 3 panneaux de 22 mm, dont un pour l'encastrement du 38 cm. Les boulons qui tiennent le HP traversent toute l'épaisseur, des écrous et rondelles assurent le serrage énergique.

Le médium est fixé sur une plaque de 12 mm d'épaisseur pour aligner le 1/3 avant de la membrane du 21 cm avec le 1/3 avant de celle du 38 cm. Une 2eme plaque de 10 mm assure l'encastrement du HP.

Le tweeter est posé sur sa cale en bois, elle même vissée sur une planche perpendiculaire. Sous cette planche, un tasseau de 20x20 mm tient les deux fiches bananes d'alimentation.


Le plan modifié :

image55.gig

Par évolution successives, je suis passé à la forme du milieu hauteur 1.22 m, puis à la forme de droite avec les cotés arrondis. Je n'ai pas encore adoptée la solution des cotés arrondis en spirale d'Archimède.

Définition des cotés en spirale d'Archimède pour un baffle déplié de 56+42+49=147 cm de large, et un haut-parleur à 81.5 cm du sol.
Calcul avec largeur = 1.414 m et hauteur =1.140 m.
Largeur baffle = 1.490 m, hauteur baffle = 1.207 m, hauteur HP = 0.815 m.

image06.jpg

Mon repérage peut vous sembler bizarre, le point 0,0 est le point :
- En bas à gauche du panneau gauche.
- En bas à droite du panneau droit.
Quand vous serez avec votre mètre ruban et votre crayon devant votre planche, cela vous semblera logique.
L'angle 0 est la verticale, l'angle 90 est l'horizontale.
En dessous de la hauteur 0.544, le baffle est vertical. Il n'est donc pas nécessaire de le définir.


Le filtre passif :

Le grave est un AUDAX PR38EX100VST, le large bande un 21 cm SIARE bi cônes à aimant alnico, le tweeter un FOSTEX T925.

Mise à jour du plan du filtre le 15/06/2003.

image39.jpg

Le grave est filtré par une self de 10 mH, débobinée de 61 tours. Il est atténué par une résistance de 1.3 Ohms en série et 14.3 Ohms en parallèle. Le correcteur RLC fait 6.7 Ohms, 5.0 mH et 400 uF.

Si le grave n'est pas encore filtré en symétrique, c'est que je n'ai pas encore pris le temps de faire mesurer la self en résistance interne et inductance, pour en commander d'autres de même inductance mais avec du fil plus gros pour que la résistance interne soit deux fois plus petite.

Le large bande est filtré en symétrique à 6 dB/octave avec 158 uF à 180 Hz environ. Le correcteur RLC est supprimé suite a de nombreuses écoutes, depuis qu'il y a un condensateur en série. Sans filtrage symétrique, il n'y aurai qu'un seul condensateur de 79 uF

Le tweeter est filtré en symétrique à 6 dB/octave avec 1.0 uF à l'étain. Il est atténué par une résistance de 7.4 Ohms (3.7+3.7) en série et 1.00 Ohms en parallèle. Le correcteur RLC fait 11.3 Ohms, 0.56 mH et 6.5 uF.

Mise au point de la coupure grave avec le large bande : La combinaison de la self de 10 mH, débobinée de 61 tours, la résistance série de 1.3 Ohms et parallèle de 14.3 Ohms, assurent à la fois une fréquence de coupure optimale vers 180 HZ et un réglage du niveau du grave par rapport au 21 cm.
Le réglage se fait en fixant arbitrairement la résistance série, et en cherchant à l'écoute la résistance parallèle qui convient le mieux. Quand deux combinaisons de résistances série et parallèle sont trouvées, l'écoute permet de choisir la meilleure solution.
Le processus de réglage recommence avec une troisième combinaison, et ainsi de suite jusqu'au réglage optimal.
Le réglage est possible dans ce cas car le 21 cm large bande a une sensibilité assez faible, de l'ordre de 92 dB.
Une fois la self du grave au point, il est possible de rajouter les condensateurs de 238 uF sur le 21 cm large bande.
Si la sensibilité du large bande avait été plus élevée, il aurait fallu conserver la résistance en parallèle sur le 38 cm pour ajuster la fréquence de coupure, et mettre une résistance série sur le 21 cm large bande pour ajuster les niveaux relatifs.

Si on estime à 3 Ohms la résistance de la self, le QT du HP est remonté de 0.375 à 0.64, la sensibilité tombe de 97.1 dB à 92.3 dB/2.83V/m.

Les compensateurs d'impédance RLC du grave et du tweeter sont réglés sur la bosse d'impédance générée par les haut-parleurs et leurs filtres à la fréquence de coupure, et en aucun cas sur la fréquence de résonance propre de l'un des haut-parleur.


Écoute :

Que donne à l'écoute un tel système ?
Si je vous donne mon avis je ne saurai pas objectif. Je préfère donner celui d'un audiophile et pianiste, Paul, qui a écouté beaucoup d'autres systèmes pour avoir un avis objectif.
C'est la configuration décrite ci-dessus qui est écouté ici.

L'écoute de votre système m'a édifié : en baffle plan les HP "respirent" aux dimensions de la pièce, C'est une expérience unique : je n'ai jamais rien entendu d'aussi beau, sauf peut-être les panneaux QUAD 989 sur les amplis à tube KT 88 (110.000F l'ensemble), quoique le grave des quand soit moins tenu, et l'ensemble peut-être moins dynamique.

Pourtant j'ai déjà fait plusieurs fois le tour de tous les auditoriums L..., vendeurs de kits compris. Peut-être suis-je habitué à plus d'énergie dans l'extrême aigu avec mon HEIL, mais je ne suis pas certain que cela soit naturel. Ce qui est confondant est l'extraordinaire qualité des résultats avec des électroniques assez simples, et cela fait plaisir de voir qu'en HI-FI l'électroacoustique passe avant tout.

J'ai écouté les PHY-HP chez M... à L... . Je voulais écouter des SUPRAVOX, mais ils n'en avaient pas. Il faut dire que c'était sur des électroniques à transistor dont j'ai oublié la marque (par le fondateur de REGA m'a-t-on dit), en charge TQWT contreplaqué d'épicéa selon les recommandations du fabricant. Résultat :

  • Sur une petite formation à petit volume, c'est extraordinaire: très fin, beaucoup d'expressivité, on sent qu'il doit y avoir très peu de distorsion: ce que j'ai entendu de mieux avec les panneaux quand.

  • Dès que le volume monte et qu'on passe au gros orchestre: la catastrophe: le médium se pince, le son est projeté comme sur mon autoradio à 1000 balles !!!!!

Le système de "Conception des enceintes acoustiques" : Exactement les mêmes qualités dans le médium, mais ceci quelque soit le niveau et l'ampleur. Ce qui est extraordinaire, c'est la présence très classe du grave : Juste ce qu'il faut et parfaitement tenu, je n'ai jamais entendu ça. On sent qu'il y a peu de distorsion, que les HP respirent, que le rendement est bon par la profusion de détails, mais toujours avec une certaine classe. Ce n'est pas hyper démonstratif. Vraiment pour mélomane. De plus avec des électroniques hyper abordables !!

Seule chose: avec mon tweeter HEIL (exceptionnel) je suis habitué à plus de présence de l'aigu et de dynamique en haut. Mais tout compte fait, je me demande si c'est fidèle à la réalité : là, je pense que, ça devient une question de goût, et je me demande si je ne choisirais pas un aigu plus discret que le mien. Il faut dire une chose capitale : "Conception des enceintes acoustiques" a peaufiné l'équilibre de ses enceintes en harmonie avec la pièce d'écoute ce que je n'ai pas chez moi et ce qu'on n'a pas dans les magasins.

Si le baffle plan peut donner avec des moyens assez simples des résultats excellents, il demande seulement quelques tolérances d'aménagement intérieur de votre séjour, et une patiente mise au point qui n'est pas réalisable par tous.


Ce qui n'a pas marché :

Rédigé en 2012.

Si je devais refaire ce système avec un filtre passif passif, je ne le ferai pas pareil :

  • Le grave serait en U-FRAME ou en H-FRAME, avec un HP qui a un Qts adapté.
  • Au lieu d'un 21 cm large bande, je prendrai deux médium de 17 cm pour un montage MTM.
  • Le tweeter serait capable de reprendre à 2000 Hz, et n'aurait pas une membrane annulaire.
  • Le filtre ne serait pas un filtre symétrique et serait choisi dans les filtres qui vont bien à la simulation, voir le chapitre sur la simulation des filtres passifs avec le tableur JLMC.
  • Enfin la mesure à montré que les belles spirales d'Archimède si satisfaisante pour l'esprit ne servaient à rien lorsque les baffle plan sont placés dans votre salon.

Le chapitre existe, je le laisse, mais il n'est plus bon du tout...


retour_menu.jpg precedant.jpg navigation_baffle_plan.jpg suite.jpg 04_v.jpg


retour_menu.jpg precedant.jpg navigation_evolution.jpg suite.jpg 10_v.jpg


Valid HTML 4.01 Transitional

Merci pour votre visite.

Il y a un savoir vivre élémentaire qui consiste à demander l'autorisation avant de reprendre tout ou partie de ce qui est écrit dans ce chapitre.
Ne pas respecter ce droit élémentaire vous expose à des poursuites sous toutes les formes légales et moins légales.