logo7 Compteur pour tout le site : 9 496 690
 
Nombre actuel de lecteurs : 53

 

Ma courbe cible

Mise à jour : 26 juillet 2021.

 

L'ordre des choses :

Pour ceux qui tomberaient directement sur ce chapitre je dois préciser un point :
La courbe cible s'applique après avoir linéarisé droit et à l'horizontale à réponse de vos enceintes.
Vous ferez cette linéarisation comme vous voudrez, j'ai une méthode décrite dans le chapitre Que faut-il corriger, méthode associée à un Plan d'expérience sur les corrections par convolution générées avec RePhase que je vous recommande de suivre.

 

Qu'est-ce qui existe ? :

Lorsque l'on veut avoir une idée exaustive d'un sujet, rien ne remplace le site de Francis Brooke.
Son chapitre 7.2 Quelle courbe de réponse cible ? rassemble tout les liens sur je sujet : Allez le lire pour tout savoir sur le sujet.
Je fais les choses plus modestement (?), je ne dis que ce qui marche vraiment à l'écoute...
En fonction de votre besoin vous avez toutes les réponses, chez Francis ou ici.

Le point 2 de son chapitre est imprécis.
Je pense que Francis voulait dire "Une courbe de réponse droite et horizontale ?"
Je vous propose dans ce chapitre une réponse droite mais pas horizontale.

 

Traduction d'un texte en anglais des labos McIntosh :

Pourquoi choisir une courbe cible descendante selon les labos McIntoch.
Une traduction non professionnelle et partielle par Jean Dupont d'un texte des labos McIntoch présenté par Keith sur le forum Tact Audio.

 

Jean Dupont est un internaute qui m'a proposé plusieurs PDF à ajouter dans le site, dans un chapitre existant ou dans un chapitre à créer en fonction des cas.
A coté des PDF, il y a aussi des compléments en html, compléments qui sont placés directement dans le chapitre existant concerné.
Compte tenu des ajouts réguliers, un chapitre qui rassemble l'ensemble des ajouts devient indispensable, ne serait-ce juste pour me permettre de tous les retrouver.
Les autres PDF et compléments de Jean Dupont.

 

Pourquoi une courbe cible par Jaffar :

Jaffar était un membre du forum Conception des enceintes acoustiques, avant que je ne ferme le forum.
Le passage ci-dessous est à la fin de la page 5 d'un sujet au départ sur un haut-parleur large-bande de 31 cm.

Je ne peux pas m'empêcher de revenir sur cette histoire de courbe cible .
Greg a bien posé le problème mais je vais insister.

La conception d'une enceinte nécessite des mesures en champs anéchoïque , idéalement en chambre sourde.
Afin d'approcher ces conditions nous disposons du fenêtrage.
Ainsi mesurée une enceinte a idéalement une courbe parfaitement plate.

Mais cette enceinte va ensuite fonctionner dans différents milieux et dans différentes configurations :

  • Dans une petite pièce close.
  • Dans un hall de gare.
  • En extérieur.
  • Collée contre un mur.
  • Au ras du sol.
  • En haut d'un mât.

Dans chaque configuration le rendu au point d'écoute sera différent.
Typiquement ce qui nous intéresse est ce qui se passe dans une petite pièce close.
Lorsque l'on émet un signal de mesure dans une pièce close le son va mettre un certain temps à s'atténuer.
L'énergie sonore va s'atténuer progressivement.
Hors la vitesse d'atténuation de l'énergie sonore est proportionnelle à la fréquence : Plus grande est la fréquence plus rapide est l'atténuation.

Lorsque vous faites votre mesure au point d'écoute sans fenêtrer vous mesurez l'ensemble de l'énergie sonore jusqu'à extinction totale du signal.
Vous observerez donc une courbe descendante du grave à l'aigu.
La pente de cette courbe sera quasi de 1,5 dB par octave soit 15 dB de 20 à 20 000 Hz.

Ce n'est pas une courbe cible, c'est juste de la physique.

Alors désolé pour tous ceux qui ont une courbe plate au point d'écoute : Vous n'avez juste pas de grave.

 

Comment je suis arrivé à avoir besoin d'une courbe cible ?

Il faut revenir à ma définition de la haute-fidélité, la fidélité par rapport à ce que j'entends au concert acoustique.
Revenons en 2005 environ, j'avais réglé mes enceintes droit et horizontal, comme tout ce que je voyais dans les revues spécialisées.

  • Au retour d'un concert à l'opéra de Lyon, j'ai mis sur la chaîne le CD de la même oeuvre écoutée au concert.
    L'équilibre sonore n'était pas le même, plus de médium-aigu sur la chaîne qu'au concert.
    La courbe cible ISO 2969X à remis le médium-aigu à sa place.
  • 10 ans plus tard je suis allé à un concert "Piano à Riom", à deux pas de chez moi.
    Là encore au retour du concert j'ai mis un CD de piano sur ma chaîne : Le piano manquait de corps dans le bas-médium.
    Dans l'année qui suivait, je suis arrivé à la courbe cible droite mais pas horizontale, et pas longtemps après au large bande seul associé à la courbe cible.

Il y a des internautes qui récusent la référence du concert acoustique, c'est leur droit.
Comment font-il pour régler leur chaîne, celà reste un mystère pour moi.
Je suis sur d'un chose, la fidélité n'y est pas, c'est seulement le son qui leur plait.

Avec les mêmes critères de la référence du concert acoustique, je n'ai jamais pu valider à l'écoute une remonté dans le grave de 6 dB comme le proposent certains liens dans le site de Francis.
En fonction du style d'écoute que vous recherchez, vous adopterez ou pas ma courbe cible : Vous la prendrez si vous cherchez la fidélité, vous ne la prendrez pas si vous voulez le son qui vous plait.

 

Courbe cible ou traitement acoustique ?

La meilleure solution est le traitement acoustique.
Tout le monde ne peut pas faire de correction acoustique chez lui, entre le buget, le WAF, vous êtes locataire, il y a plein de bonnes raisons qui font que vous ne le ferez pas.
Même si vous faites un traitement acoustique qui améliore l'écoute, ce traitement n'est pas obligatoirement complet et parfait, et une courbe cible pourra améliorer encore les défauts qui restent.

La bonne démarche n'est pas : Traitement acoustique ou courbe cible.
La bonne démarche c'est : Traitement acoustique et courbe cible.
Seul un essai d'une courbe cible peut vous dire qu'elle n'est pas nécessaire : Oubliez les belles théories prétexte à ne rien faire, pas avec moi.

  • Si : Lors de l'essai une toute petite atténuation des aigus est moins bonne que pas d'atténuation du tout.
  • Et si : Une toute petite augmentation des aigus est moins bonne que pas d'atténuation du tout.
  • Alors : Vous n'avez pas besoin de courbe cible.
  • Dans tout les autres cas : La courbe cible apporte un gain, donc vous gardez et vous utilisez la courbe cible...

 

Les courbes cibles :

Toutes les revues vous montrent des courbes de réponse d'enceintes linéaires et horizontales du grave à l'aigu : Elles sont obtenues en chambre sourde.
Pourtant si vous prenez la peine d'essayer différentes courbes cible, et si vous avez l'habitude du concert, vous vous rendrez compte que ce ne sont pas les courbes horizontales qui sont les meilleures à l'écoute, dans votre pièce et à une distance convenable des enceintes.
Ce chapitre vous montre d'autres courbes cible, vous avez le lien ci-dessous sur la courbe que j'ai retenue à l'écoute.

J'ai longtemps retenu La courbe ISO 2969X comme courbe cible.
Des essais en avril 2017 m'ont fait comparer une atténuation de 2.5 dB du 20000 Hz par rapport au 50 Hz, dans deux configurations différentes :

  • Une sorte de courbe ISO avec le 2000 Hz à 0 dB et le 20000 Hz à -2.5 dB.
  • Un basculement de la courbe de réponse, avec le 50 Hz à 0 dB et le 20000 Hz à -2.5 dB.
    Ce basculement est décrit dans la partie "Obtenir une pente continue avec RePhase", un peu plus bas dans le chapitre.

C'est la seconde solution qui me semble la plus fidèle.
La courbe de réponse doit rester droite du grave à l'aigu, mais droit ne veut pas dire obligatoirement horizontal.
Dans mon cas je cherche à l'écoute la pente qui me convient le mieux, je suis passé depuis avec le 20000 Hz à -6.0 dB.

J'ai eu l'occasion de mesurer une paire d'enceinte CABASSE CARAVELLE qui avait le 20000 Hz à -5 dB par rapport au 60 Hz, de construction par le fabricant...
Je n'invente rien avec ma pente continue du grave à l'aigu, je ne faits que vérifier et valider à l'écoute des solutions utilisées par d'autres.

 

Dans le monde de mastering, cette correction existe sous le nom de "Tilt EQ", je n'ai rien inventé.
Ne rien inventer est une chose, dire que ça marche remarquablement bien en Hi-Fi en est une autre...
Un exemple dans ce lien sur le TILTEQ.

Le préampli QUAD 34 avait lui aussi une correction qui s'approche beaucoup de ma courbe cible, correction appelée elle aussi "Tilt".
La différence est dans le plateau horizontal en dessous de 100 Hz ou au dessus de 10000 Hz. A 10000 Hz je ne peux absolument pas être d'accord...
D'autre part l'incrément par pas de 1 dB est beaucoup trop grand, la pente d'une bonne courbe cible se règle à l'écoute à 0.03 dB près.
L'image, et la traduction Google du texte concernant uniquement le tilt, vienne d'un article de Stéréophile sur Le préampli Quad 34.

Correction tilt du préampli Quad 34

 

Ma courbe cible :

J'ai vérifié ma courbe cible exclusivement à l'écoute, petit à petit sur 3 mois environ, avec des validations régulières à l'écoute et à la mesure.
Si l'appréciation d'une correction est subjective, avec tout de même la référence du concert acoustique, la méthode pour obtenir cette correction se veut aussi rigoureuse que possible : C'est la taille de l'image sonore qui est écoutée à chaque test, cela permet de ne pas se tromper avec des timbres que l'on ne connait pas avec précision.

Mon installation disposait de deux moyens de correction, le filtre actif DCX 2496 avec sa touche COMPARE, et les corrections générées par RePhase et calculées par Convolver dans Foobar pour la musique dématérialisée ou par ConvolverVST dans VSTHost pour les autres sources.
J'ai cherché les corrections une par une dans le DCX, avant de les passer dans RePhase.
Une correction faites avec RePhase est bien meilleure à l'écoute qu'une correction dans le DCX ou le DEQ.
Une correction dans le DCX est beaucoup plus facile à trouver à l'écoute qu'une correction dans RePhase. La touche COMPARE du DCX est d'une très grande aide.

Mesure en court de mise au point à 50 cm.
Aujourd'hui je place le micro entre 3 et 4 D, ou D est le diamètre utile de la membrane.
Pour un large bande de 21 cm, Sd = 213 cm2, Diamètre D = 16.5 cm, 3 D est à 49.5 cm, 4 D est à 66.0 cm.
La mesure à 50 cm est valable, une mesure à 58 cm (3.5 D) aurait été préférable.

Ma courbe cible mesurée en pratique à 0.5 m

 

Position du potentiomètre RePhase pour rester sous les 0 dB

Très important :
Positionnez bien la courbe cible à 100% sous le 0 dB en jouant sur le potentiomètre qui se trouve sous le premier onglet de Rephase.
Aucune des deux valeurs calculées par rePhase lors de la génération du fichier de correction ne doit dépasser le 0 dB.

 

Votre courbe cible :

En discutant sur les forums, en regardant les sites qui en parle, nous trouvons de tout, le consensus est difficile.
L'atténuation des aigus commence à être admise, même si certain n'en veulent pas.
La remontée des aigus n'est jamais rencontrée. C'est l'horizontale qui est retenue par ceux qui ne veulent pas d'atténuation.
Vous pouvez rencontrer une remonté sensible des graves.

La haute-fidélité est la fidélité par rapport à une référence sonore précise, reproductible, non modifiable et incontestable.
Pour moi cette référence sonore ne peut être que le son des instruments acoustiques entendus en direct.
Si tout le monde avait cette même approche, nous aurions tous la même courbe cible, seule la pente changerai d'une installation à l'autre parce que cette pente dépend de la pièce.
Le terme haute-fidélité est arrangé par certain à leur sauce, les amateurs de home-cinéma ne sont pas les derniers à ce petit jeu.

 

Obtenir une pente continue avec RePhase :

J'ai commencé à faire la courbe cible en 1/3 d'octave avec 39 corrections.
Puis je me suis rendu compte qu'une courbe cible réalisée avec 3 corrections seulement était plus linéaire, plus facile à régler très précisément.
J'ai supprimé du chapitre tout ce qui concernait les 39 corrections et la précision de réglage, puisque trois corrections à 0.01 dB près permet de se régler à 0.03 dB près ce qui est une différence pratiquement inaudible, comme une différence entre deux câbles.
Je ne sais pas si avec 0.03 dB c'est la mise à mort des marchants de câbles, bien des audiophiles n'essayeront jamais cette courbe cible, je suis sur par contre que le niveau de difficulté pour vendre cher leur camelotte va sérieusement augmenter surtout si vous faites une comparaison en mono.

La courbe cible proposée ci-dessous se fait avec 3 points seulement, je n'ai pas réussi à faire mieux avec 2, 4 ou 5 points.
La courbe cible est la courbe rouge ci-dessous. La ligne bleu décalée montre l'idéal théorique, une droite parfaite.

Les fréquences d'intervention sont à 150, 630 et 2645 Hz.
630 / 150 = 4.20, 2645 / 630 = 4.20, écart constant en octave entre les 3 fréquences.
630 Hz est le milieu en octave entre 20 et 20000 Hz : racine(20 * 20000) = 632.5 Hz.

EQ type Shelving High, minimum phase, Q=0.1 pour les 3 corrections.
La courbe cible est présentée dans une Bank en 1/2 octave.
Vous pouvez la faire en 1/3 d'octave avec le Presets : "flat 1/3 oct mid freq". Il n'y a aucune autre modification.
Les Bank 1, 2 et 3 sont utilisées pour linéariser la réponse en 1/3 d'octave, ou laissées vide mais réglées en 1/3 d'octave.
BANK 4 "flat 1/3 oct mid freq" : 3 corrections à 150, 630 et 2645 Hz, Q=0.10.

Attention, remplacez minimum-phase par linear-phase, c'est meilleurs à l'écoute ainsi parce que la courbe cible ne modifie pas la phase acoustique de l'enceinte.

courbe cible légère en 1/2 d'octave avec atténuation 2.0 dB sur 3 bandes

 

courbe cible légère en 1/3 d'octave avec atténuation 2.0 dB sur 3 bandes

 

Lorsque je règle une enceinte à partir d'une mesure, je rends la réponse droite et horizontale dans les Bank 1, 2 et 3, et je mets la courbe cible dans la Bank 4.
S'il y a une transformée de Linkwitz, les corrections sont dans Minimum-Phase Filters.
S'il y a un filtre passe-haut FIR il est mis dans Linear-Phase Filters.
Si je veux tester à l'écoute une autre correction, je prends les Bank 5, 6 ou 7.

Je vais tacler un bon coup ceux qui prétendent pouvoir changer l'équilibre sonore de leur installation en jouant sur les câbles.
Les différences entre deux câbles ne sont pas mesurable : Pour être très gentil je veux bien admettre une diférence de 0.1 dB.
Sur la courbe cible on voit une pente de l'ordre de 4.5 dB entre 20 Hz et 20000 Hz, et des subtilités de mise au point de 0.2 dB : Les câbles en sont incapables.
C'est votre argent parce que les câbles sont chers, et c'est votre écoute.
Si vous preniez une solution réellement capable de changer l'équilibre sonore, votre niveau de crédibilité serait beaucoup plus grand.
Je vous laisse user le soleil avec vos câbles incapable !!!
J'ai prévenu, je tacle : J'ai pris trop de coups sur les forums idiophiles pour rester gentil : Trop, c'est trop.

 

Dans RME ADI-2 DAC ou ADI-2 DAC PRO :

La particularité est un Q = 0.5 mini : 3 corrections avec un Q = 0.1 ne passent pas.
Je vous propose 5 corrections avec un Q = 0.5 et une amplitude réduite sur chaque correction.
Corrections à 50, 150, 630, 2645 et 7940 Hz.
Il est possible de faire mieux en remplaçant 50 Hz par 30 Hz et 7940 Hz par 13230 Hz.

Attention, remplacez minimum-phase par linear-phase, c'est meilleurs à l'écoute ainsi parce que la courbe cible ne modifie pas la phase acoustique de l'enceinte.

Par comparaison avec la courbe avec 3 points et Q = 0.1 ci-dessus vous verrez la différence de linéarité (pas bien grave).

courbe cible légère en 1/3 d'octave, Q=0.5, avec atténuation 1.6 dB sur 5 bandes

 

Dans un processeur d'enceintes XTA :

La particularité est un Q = 0.25 mini : 3 corrections avec un Q = 0.1 ne passent pas.
Je vous propose 5 corrections avec un Q = 0.5 et une amplitude réduite sur chaque correction.
Corrections à 50, 150, 630, 2645 et 7940 Hz.
Il est possible de faire mieux en remplaçant 50 Hz par 30 Hz et 7940 Hz par 13230 Hz.

Attention, remplacez minimum-phase par linear-phase, c'est meilleurs à l'écoute ainsi parce que la courbe cible ne modifie pas la phase acoustique de l'enceinte.

Par comparaison avec la courbe avec 3 points et Q = 0.1, ou avec la courbe avec 5 points et Q = 0.5, ci-dessus vous verrez la différence de linéarité (pas bien grave).

courbe cible légère en 1/3 d'octave, Q=0.25, avec atténuation 1.6 dB sur 5 bandes

 

Essayer la courbe cible pour 15 € :

Vous êtes beaucoup sur les forums à parler de manque de basse de votre système, ou à envisager l'achat d'un caisson de graves pour ajouter des fréquences encore plus basses pour gagner je ne sais quoi à l'écoute.
Je suis persuadé que vous faites fausse route dans votre approche, et qu'une bonne courbe cible adaptée à votre pièce vous donnera toutes satisfactions à l'écoute avec votre matériel actuel.
Les arguments ne sont pas suffisants à vous convaincre, surtout si nous parlons d'un investissement qui n'est pas négligeable.
Le but de ce qui suis et de vous permettre de vous rendre compte du gain pour un investissement dérisoire : 15 €, 10 € de câble et 5 € de musique.

Si vous lisez ce chapitre c'est que vous avez un PC ou un MAC.
Si c'est un MAC, je ne peux rien pour vous, je ne connais pas les solutions gratuites pour ce système.
Votre PC sous Windows, qu'il soit une tour ou un portable, dispose d'une carte son avec une sortie casque.
Un simple câble mini jack d'un coté, RCA de l'autre permet de brancher le PC sur une entrée analogique de votre chaîne.
Vous allez pouvoir lire un fichier dématérialisé dans le PC, corriger la courbe cible, et écouter le résultat dans votre chaîne.
Et vous referez une écoute sans la courbe cible pour bien entendre les gains apportés par cette correction.
A vous de savoir si c'est suffisant ou pas.

La qualité du son ne sera pas aussi bonne qu'avec un vrai DAC.
Pour 15 € vous ne pouvez pas avoir le beurre, l'argent du beurre, et la crémière !!!
Dans cet essai vous ne jugerez pas la qualité de la lecture dématérialisée mais uniquement le gain avec et sans courbe cible dans les mêmes conditions, sur le même morceau.
C'est peu et c'est beaucoup, surtout si vous vous rendez compte que la courbe cible vous donne satisfaction.

Que faut-il dans votre PC ?

  • Il faut installer et configurer Foobar et Convolver.
    Vous ne vous occupez pas de Resampleur SoX, vous lirez les fichiers au format natif.
    Vous utiliserez la carte son de votre PC en DS ou KS. C'est franchement pas le top mais ça marche...
     
  • Il faut télécharger mes fichiers de correction de la courbe cible, fichier stéréo au format 16 bits à 44.1 kHz, et l'installer dans le PC comme indiqué ci-dessus.
    Ces fichiers ont été générés en mars 2021, avec les meilleures solutions connues dans rePhase, même s'il est encore possible de faire mieux sur le nombre de taps et sur FFT Length.
    Dans le zip vous trouverez 32 fichiers :
     
  • cible2.rephase qui ne s'ouvre qu'avec RePhase, si vous voulez changer de pente ou augmenter la précision.
  • cible2-000-44100.wav, c'est un fichier stéréo à 44100 Hz qui s'utilise avec Convolver de Foobar. Correction 3 * -0.00 = -0.00 dB.
  • cible2-010-44100.wav, c'est un fichier stéréo à 44100 Hz qui s'utilise avec Convolver de Foobar. Correction 3 * -0.10 = -0.30 dB.
  • cible2-020-44100.wav, c'est un fichier stéréo à 44100 Hz qui s'utilise avec Convolver de Foobar. Correction 3 * -0.20 = -0.60 dB.
  • ../.. de 030 à 270 !!!
  • cible2-280-44100.wav, c'est un fichier stéréo à 44100 Hz qui s'utilise avec Convolver de Foobar. Correction 3 * -2.80 = -8.40 dB.
  • cible2-290-44100.wav, c'est un fichier stéréo à 44100 Hz qui s'utilise avec Convolver de Foobar. Correction 3 * -2.90 = -8.70 dB.
  • cible2-300-44100.wav, c'est un fichier stéréo à 44100 Hz qui s'utilise avec Convolver de Foobar. Correction 3 * -3.00 = -9.00 dB.
     
  • Il faut télécharger sur le site QOBUZ un ou deux morceaux en FLAC 16 bits à 44.1 kHz (le format CD) pour les tests.
    C'est un téléchargement légal et payant, qui rénumère les artistes et le site.
    Je ne veux pas entendre parler des autres solutions, sauf ripper avec Exact Audio Copy un CD que vous avez.

Dans un deuxième temps, et pour affiner la courbe cible :

  • Il faut installer RePhase pour modifier la courbe cible fournie, et générer un nouveau fichier de correction stéréo.
    Inutile d'installer AUDACITY, nous ferons avec RePhase un fichier stéréo utilisable directement dans Convolver.
    Avec 31 corrections fournies, je serai très surpris que vous ne trouviez pas exactement votre bonheur dans la courbe cible, j'ai ratissé large !!!

S'il fallait ajouter les corrections 310 à 350, demandez le moi, je vous le ferai très vite !!!
Par contre si vous voulez une précision de 0.05, 0.02 ou 0.01, il faudra le faire vous même, je me contente de vous mettre le pied à l'étrier.

Faites moi part de vos difficultés d'installation, je vous dépannerai et je corrigerai le chapitre pour les autres lecteurs.
Faites moi part de votre ressenti à l'écoute : Si je suis à coté de la plaque, je retirerai cette partie.

 

Courbe cible et correction de la phase acoustique :

Faites la courbe cible avec Phase-Linear au lieu de Phase-Minimum parce que c'est meilleurs à l'écoute ainsi.

La courbe cible est là pour corriger la réverbération de la pièce d'écoute.
La correction de la phase acoustique est là pour corriger l'enceinte.
Il me semble normal de ne pas prendre en compte la phase acoustique de la courbe cible dans les corrections de la phase acoustique de l'enceinte.
phase-linear ne modifie pas la phase, vous obtenez une courbe cible pour la pièce qui ne modifie pas la phase acoustique de l'enceinte.

 

Les avis sur cette courbe cible par ceux qui l'ont essayés :

L'avis de Jean-François après essai sur ses INFINITY RS 9 KAPPA :

J'ai fait tout comme indiqué, (je dois avouer que j'étais un peu septique) et j'ai été très surpris, le résultat m'a immédiatement sauté aux oreilles.
J'ai fait le test avec des musiques en 44 kHz mini (voir 192 kHz) que je connaissais et j'ai presque eu l'impression d'avoir enlevé un truc de mes tympans.
J'ai d'abord pensé que c'était psychologique mais après plusieurs écoutes j'ai des sons qui "n'existent" pas sans la courbe cible, des frottements de la voix au micro, des pincements de cordes à la guitare ou des des cymbales quasiment inaudibles.
Les applaudissements sont également beaucoup plus clairs et naturels (ils ne ressemblent plus à de la pluie) et le piano est beaucoup plus net et présent, comme si j'étais entré la même pièce que lui.
J'ai une sorte de présence musicale que je n'avais pas.
Certains morceaux qui me paraissaient limite pénibles deviennent très agréables, surtout sur des orchestres sud américains et de la musique classique, j'ai des tonnes de petits sons que je n'avais pas avant.
En comparaison, sans la correction et en exagérant, c'est presque comme si j'avais un léger bourdonnent parasite qui me semble être dans le grave, ce qui est étonnant vu que la coure cible semble mettre un peu en avant les basses fréquences...
Pour l'instant ma préférence va à la courbe 014 , les autres me donnent une impression d'un peu trop de graves (mes enceintes n'en manque pas du tout).
En tout cas je poursuis mes "études" et suis assez motivé pour m'attaquer aux restes des réglages vu le gain déjà obtenu pars cette correction.
Du coup je suis en train de réécouter tous mes morceaux, c'est vraiment un plaisir.

 

Liens :

L'étude Harman International : The Subjective and Objective Evaluation of Room Correction Products.

 

Les courbes Bruel & Kjaer :

Des essais chez Bruel & kjaer.

courbes Bruel & Kjear A, B et C

 

Faire une courbes type Bruel & Kjaer avec rePhase :

3 Bank dans rePhase sont nécessaires pour y arriver.

  • La première Bank reprend exactement les mêmes corrections que ce qui est expliqué plus haut dans le chapitre : 3 fois -2.73 dB après mise au point.
  • La deuxième Bank contient une correction shelving low à linéar-phase, Q = 0.55, à 42.125±0.125 Hz, avec exactement la même valeur en dB que ce que vous avez mis dans la première Bank.
    42.000 Hz < 42.125 Hz > 42.250 Hz lors des essais de validation.
  • La troisième Bank contient deux corrections proportional Q à linéar-phase pour obtenir une droite dans les graves.
  • +0.60 dB à 22 Hz avec Q = 0.65
  • +0.15 dB à 10 Hz avec Q = 0.65

La pente sera un peu plus forte qu'avec la première méthode, je suis en train de faire cette mise au point pour vous donner une valeur subjective qui dépend aussi de ma pièce.

Vous essayez dans un nouveau rePhase qui ne contient pas votre courbe mesurée, pour pouvoir linéariser correctement.
Mise au point actuellement en court sur mon système.

Début de la correction B & K, une pente continue Plateau dans le grave avec un creux Plateau dans le grave avec le creux comblé

 

La différence théorique :

Les deux courbes se superposent parfaitement au dessus de 200 Hz.
La différence est d'environ 0.5 dB à 80 Hz, 1.2 dB à 40 Hz et 1.7 dB à 20 Hz.
Pas grand chose en pratique, encore fallait-il le voir et l'essayer.

Différence théorique entre une simple pente inclinée et la solution B & K

 

La différence sur un cas réel :

La différence n'est pas énorme entre la solution d'une simple droite inclinée bien au point, et la solution B & K avec le plateau dans les graves bien au point.
Au-dessus de 125 Hz, aucune différence malgré 3 corrections à -2.73 dB au lieu de 3 corrections à -2.70 dB.
En-dessous de 125 Hz, la différence est infime à 80 Hz, et d'environ 1.2 dB à 40 Hz.
Une bonne mise au point se doit d'être précise, et avec une mise au point précise vous entendez la différence.
J'ai adopté la courbe B & K après essais à l'écoute...

Bleu : Une simple droite inclinée. Rouge : B & K.
Ce n'est pas user le soleil que de faire une mise au point aussi précise, une bonne écoute est la somme de petites améliorations qui, mises bout à bout, finissent pas faire une différence significative.

Différence pratique entre une simple pente inclinée et la solution B & K

 

Un grand merci pour votre visite. --- Retour direct en haut de la page ---

Logo Dôme acoustique

Un grand père facécieux disait à ses petits enfants que le grand truc blanc tout en haut du Puy de Dôme était un thermomètre géant : Quand il deviendra tout rouge il faudra vite se sauver, parce que le volcan va se réveiller !!!

Malgré les apparences, ce site internet n'est que celui d'un amateur passionné Auvergnat.
"Amateur" doit être compris dans le sens "non professionnel", dans l'aspect financier de l'approche : Je ne vis pas des revenus de cette passion.
"Amateur" doit être compris dans le sens ou rien ne m'oblige à vous répondre, si vous êtes désagréable. C'est rare mais le cas arrive de temps en temps.

Il y a un savoir vivre élémentaire qui consiste à demander l'autorisation avant de reprendre tout ou partie de ce qui est écrit dans ce chapitre.
Je vous donnerai l'accord, demandez-le simplement pour être en règle. Sont exclues les demandes extravagantes.

Valid HTML 4.01 Transitional