Page affichée à 18:41:16
samedi 20 avril 2024

Ce site n'utilise pas de cookie.
logo7 Dôme acoustique Compteur pour tout le site : 13 992 300

Nombre actuel de lecteurs : 87.
Faire
un don
par
PayPal
Le site de Dominique, un amateur passionné

 

2-7-2-5 : Réalisation pratique d'une enceinte

Mise à jour : 20 novembre 2023, Antimode 11.

 

Le MDF :

Un PDF en Français sur le MDF.
Points de vente.

 

Le CTP :

 

Clous, colle et vis :

Il y a trois techniques de montage, cloué, collé et vissé.

Les enceintes du commerce sont collées.
Avec les colles actuelles, il n'y a aucun problème, mais il faut de grands serre-joints pour maintenir les planches entre elles pendant les heures de prise de la colle.

J'ai réalisé par le passé des enceintes juste clouées.
À chaque déplacement des enceintes, je devais prendre le marteau pour remettre les planches en place.
Je vous déconseille fortement cette solution.

Des planches bien vissées ne bougent plus.
C'est un peu plus long à faire, mais c'est un montage fiable.
Attention, les vis doivent être choisies en fonction de l'épaisseur du bois.
D'autre part, il est beaucoup plus facile de visser des planches épaisses.

  • Avec 22 mm et au-dessus, cela marche tout seul.
  • 9 mm demande un peu de soin.
  • 16 mm demande une bonne précision de perçage et d'équerrage.
  • En dessous de 16 mm, je jette l'éponge...

La solution que j'utilise est le collé vissé, avec une vis tous les 15 cm environ.
Ce sont les vis qui tiennent les panneaux pendant la prise de la colle.
Au bout de 24 heures, je ne sais pas ce qui tient le plus entre la colle et les vis.

Les vis sont des vis cruciformes, 4.5x45 ou 5x50 pour des panneaux de 22 mm d'épaisseur.
Ne comptez pas les serrer avec une visseuse sur batterie 12 V, le couple n'est pas suffisant.
J'ai un bon vieux vilebrequin qui reçoit un embout de vissage, je n'ai pas d'ampoule quand je m'en sers.
Je commence à la visseuse, et je serre au vilebrequin.

 

AGLO de 22 mm :

Par FV :

AGGLO DE 22 mm coupé pas cher, en 2021.
À croire que c'est la crise, il n'y a nulle part de l'agglo de 22 mm à la coupe, il faut attendre 2 à 3 semaines.
Astuce, faire un scandale auprès du chef de rayon et on vous coupe de l'agglo de 22 mm en plaques à emboîter au prix de 5,25 €/m2 au lieu de 11,50 €/m2 à la coupe et on vous laisse les chutes.
Merci la crise.

 

Préparation des planches :

La face avant est plaquée sur les côtés, le dessus et le dessous, il y aura des vis sur les quatre côtés.

La préparation consiste :

  • À tracer un trait à la moitié de l'épaisseur de la planche sur les quatre côtés.
  • À repérer la position de chaque vis avec un trait perpendiculaire.
  • À percer tous les trous de vis au diamètre 5 m ou 5.5 mm.
  • À faire les fraisures à 90° pour noyer les têtes de vis.
image124.jpg

 

Avec des panneaux de 22 m d'épaisseur, le trait sera à 11 m du bord en théorique, et entre 10 et 12 en pratique.

Puis votre trou ne sera pas pile sur le trait :
S'il n'y avait qu'un seul trou à faire, avec du soin, il serait dans le millimètre.
Avec 100 trous à percer, ils seront à 2 mm du centre théorique, donc à 8 mm du bord dans le pire des cas.

Reste à faire les fraisures pour noyer les têtes.
Des vis de 5x50 font 10 mm de diamètre au sommet de la tête.
Pour les noyer d'au moins 1 mm, la fraisure fera 12 mm de diamètre.
Pour peu que vous appuyiez un peu trop fort sur la perceuse, ou que votre gamin passe par là, vous serez à 14 ou 15 mm de diamètre, c'est-à-dire 7.5 mm au rayon.

image123.jpg

 

Or votre trou est déjà à 8 mm du bord.
Il ne reste que 0.5 mm, et nous sommes partis de planche de 22 mm d'épaisseur.
Dans des planches de 25 ou 30 mm, c'est donc très confortable, à 19 mm, il faut bien faire attention, en dessous, même avec des vis moins grosses, c'est du travail d'artiste.

Si en plus de cela, votre vis commence à se visser un peu en biais, la vis peut sortir légèrement de la planche bleue.
C'est tout à fait possible, elle est centrée avec du jeu dans la planche rose, donc un peu en biais, et vous lui mettez un bon coup de marteau pour commencer à la faire prendre dans la planche bleue.
Ensuite elle suit la direction prise au départ.

Sur le dessin, la vis se trouve à 25 mm du côté de la planche.
Je vous déconseille dans l'agglo de descendre à moins de 50 mm du côté, vous risquez d'éclater le bord de la planche.
Là encore, le risque est moindre dans des planches épaisses.

Enfin, dans la médite, il faudra certainement percer un trou de 1 ou 2 mm, à essayer en pratique, dans la planche bleue.
Vous n'arriverez pas à visser la vis si vous ne le faites pas, ou alors vous capitulerez à la 10e.

  • Les faces avant et arrière seront percées sur les 4 côtés, pour fixer les deux côtés, le dessus et le dessous.
  • Le dessus et le dessous seront percés sur les 2 côtés, pour fixer les deux côtés.
  • Les côtés et la cloison interne ne sont pas percés.

 

JF nous fait part des points suivants :

Une remarque de "pro", à propos de la partie "assemblage" des enceintes :

Pour améliorer la précision du vissage, utilisez un "canon" de perçage :
Prendre un bout de cornière de 40mm de 20cm de long, meuler le congé entre l'intérieur des 2 ailes, percer un trou de 5 à la distance voulue du bord.
Serrez le gabarit sur la planche avec un serre-joint, passez la mèche dans le trou, vos perçages seront à une distance beaucoup plus régulière du bord.

Pour le fraisage de la tête, utiliser une fraise mèche, c'est un poil plus cher, mais on peut choisir le diamètre.
Donc, si vous percez trop profond, le fraisage ne sera pas plus large.
Avec des vis genre Rocket (autoforeuse à la pointe et sous la tête, et avec une queue partiellement lisse), il n'y a plus besoin ni d'avant-trou ni de fraisage de tête.

J'ajouterai un dessin du gabarit de perçage, avec photo pratique.

 

Face avant :

La réalisation de cette face avant en deux parties assemblées collée et clouée est un peu délicate.
La face qui se voit est celle en CTP de 8 ou 10 mm.
C'est cette face qui sera ajustée avec précision au haut-parleur et à l'évent.
La vraie face avant en 30 mm d'épaisseur sera ajustée dans un 2e temps.

Ajustez bien l'évent, mettez du mastic ou similaire côté dans l'enceinte, une fuite, même petite, change la fréquence d'accord.

image127.jpg La découpe du haut-parleur sera réalisée en utilisant le haut-parleur comme gabarit pour le tracé.
La découpe se fera à la scie sauteuse, en gardant 1 ou 2 mm pour la finition à la râpe à bois.
Percez un trou de 10 mm au bord du tracé pour passer la lame de la scie sauteuse.
La finition à la râpe se fait en gardant le haut-parleur à portée de main pour vérifier régulièrement l'ajustage.

 

compas DIY Une fois la face avant en CTP terminée, il faut mesurer avec soin la position du centre du haut-parleur, aussi bien en horizontalement que verticalement pour tracer le cercle de montage du haut-parleur dans la vraie face avant en 30 mm d'épaisseur.

Bien sûr vous n'avez pas de compas sous la main, moi non plus.
Mais vous avez certainement une vieille enveloppe, un clou, et une paire de ciseaux.
Percez votre enveloppe avec le clou à 5 mm de 2 bords.
Puis faites aux ciseaux une découpe en V sur un bord, à la cote souhaitée par rapport au trou du clou.
Pour le FOSTEX c'est 91 mm en théorie, mais 1 ou 2 mm de finition sont utiles, donc la découpe sera à 90 ou 89 mm.
Sans l'enveloppe, plantez légèrement le clou dans la planche de 30 mm au centre du haut-parleur.
Enlevez-le, et replantez le un peu plus fort, avec l'enveloppe cette fois-ci.
Il ne reste qu'à mettre un Bic au fond du V de l'enveloppe, et tracer le cercle en maintenant l'enveloppe bien plate d'une main, le Bic au fond du V de l'autre.
N'hésitez pas à faire deux ou trois tours pour que la trace du Bic se voit bien sur la planche.
Un crayon papier assez tendre marche aussi bien qu'un Bic, sinon mieux.

 

image128.jpg Vous faites la découpe à la scie sauteuse, et la finition à la râpe à bois. 30 mm, c'est costaux...
Vous contrôlez, le montage du haut-parleur en utilisant la face avant de 8 ou 10 mm comme gabarit de positionnement du haut-parleur.
1 mm de jeu sur le centrage interne du haut-parleur n'est pas gênant.

 

Pour l'évent, il faut recommencer l'opération, en se disant qu'il sera toujours possible de rajouter un joint de mastic à l'intérieur de l'enceinte, si le trou dans la planche de 30 mm est trop grand.
Un évent doit être bien étanche avec la face avant, sinon il y a une modification de la fréquence d'accord.

 

Fixation haut-parleur :

Il reste à faire les perçages de fixation du haut-parleur, je vous recommande d'utiliser des écrous à frapper, appelés aussi écrou à griffes.
Vous les trouverez pour moins cher dans une grande surface du bricolage, votre vendeur de haut-parleurs appréciera...

Là encore, il faut utiliser le haut-parleur comme gabarit, positionné par les deux faces avant, l'une en 8 ou 10 mm, l'autre en 30 mm.
Vous utilisez en premier un foret qui fait juste le diamètre du trou de la vis, et vous percez un trou de fixation.
Vous enlevez votre haut-parleur, et vous repercez au diamètre de l'écrou à griffes.
Vous enfoncez au marteau l'écrou à griffes et fixez le haut-parleur avec une vis.

Vous pouvez maintenant percer les trois autres trous simultanément, vous avez la certitude que rien ne bougera, et que les écrous tomberont en face des vis.

Je vous recommande des vis avec un 6 pans creux, appelés CHC (Cylindrique Hexagonale Creuse), et qui se serrent avec une clé à 6 pans mâle.
Mais si vous utilisez des vis cruciformes, faites attention au serrage.
Prenez un bon livre bien épais qui ne laisse de visible que la vis et le coin du saladier.
Ainsi, si votre tournevis ripe ( et il ripera ! ) c'est votre livre qui prendra le coup de tournevis et non la membrane ou la suspension.
Vous tiendrez fermement le livre d'une main, et le tournevis de l'autre...

Imaginez un trou dans la suspension de votre haut-parleur tout neuf, cela m'est arrivé, et je vous garantis que cela ne fait pas plaisir...
J'ai vu une superbe réalisation avec un haut-parleur FERTIN à excitation dont le tournevis avait ripé dans le placage, une chance !!! C'était une vis à fente, celle qu'il ne faut pas utiliser.

 

Un écrou à griffes bien enfoncé dans la planche ne tourne pas.
Par contre au démontage de la vis, si vous appuyez un peu sur le tournevis, il recule très facilement.
Quand les griffes ne sont plus dans le bois, votre écrou à griffe va tourner !!!

Il y a une solution très simple, ajouter du côté interne de l'enceinte deux vis à tête fraisées, dont la tête retient l'écrou à griffes.
Une vis de chaque côté de l'écrou, et vous êtes sûr de ne pas avoir de problème.
Il faut simplement penser à le faire avant d'avoir mis le fond de l'enceinte, ou avant de mettre en place la face avant, tant que les écrous sont accessibles.

Ecrou à frapper sécurisé avec deux vis à bois

 

Étanchéité :

La réalisation d'une enceinte vissée et collée est relativement étanche par construction.
Cette étanchéité convient aussi bien pour les enceintes bass-reflex que les enceintes closes.
Les plus perfectionnistes n'hésiteront pas à ajouter un joint d'étanchéité, de type joint de baignoire, dans les angles intérieurs de l'enceinte.
Il est sûr que l'enceinte doit être assez grande pour pouvoir réaliser le joint avec les pistolets facilement disponibles.

Une enceinte bass-reflex doit être aussi étanche qu'une enceinte close.
Ce n'est pas parce que l'enceinte bass-reflex à un évent que nous pouvons accepter d'autres fuites ailleurs que par l'évent.
Le calcul des enceintes bass-reflex inclus un coefficient Qb, compris entre 3 et 15, de fuites parasites. Je prends 7 par défaut.

 

Mes enceintes closes avec les ALTEC 420-8B ne sont pas rigoureusement étanches.
Là où sortent les deux fils d'alimentation du haut-parleur, je n'ai pas mis de bornier, j'ai percé D = 5 mm pour des fils D = 4 mm.
Et bien sûr je n'ai pas bouché les trous !!!

Pourquoi ?
Le jeu des fils se comporte pour l'enceinte comme des évents accordés aussi bas que 3 ou 5 Hz, aucun effet acoustique.
Par contre pour les variations de pression atmosphérique l'équilibre se fait entre l'extérieur et l'intérieur de l'enceinte sans décaler la position repos de la membrane.
C'est une petite idée "toute con", mais qui marche remarquablement bien.

Vous ne reprendrez pas cette idée pour une enceinte à évent ou à triple résonateurs, les évents laissent passer les variations de pression atmosphérique.
Par contre une une enceinte avec un haut-parleur passif, la solution s'applique parfaitement.

 

Il faut garder à l'esprit que la principale fuite d'une enceinte, c'est le haut-parleur lui-même...
J'avais un éclairage "d'ambiance télé" derrière mes baffles plans, on voit la lumière à travers la suspension en tissus.
Je vous laisse imaginer l'étanchéité réelle.
Pourtant cela marche très bien et le son est bon.

 

Le bornier et le câblage :

Il existe dans le commerce des chouettes borniers tout fait.
Ils existent en rond ou en rectangulaire, à pinces, à bornes à vis ou pour fiche banane, avec 2 ou 4 bornes pour le bicâblage, dorées ou pas.
Bref tout ce que l'on veut.

Mais ce qui me gêne beaucoup dans ces solutions commerciales est que d'un côté on réalise des enceintes en médite de 30 mm, donc particulièrement rigides, et de l'autre on perce un trou pour mettre un bornier dont l'épaisseur de plastique n'est que de 0.8 mm au mieux...

Pour moi, un bornier du commerce est inacceptable en rigidité.
Ce point est sans concession pour un bass-reflex simple ou une enceinte close.
Ne connaissant pas les pressions qui règnent dans les résonateurs, je l'applique aussi pour les borniers placés dans ce 2e ou 3e volume.

La seule connectique qui assure un contact franc dans le temps est la fiche banane.
Même les bornes à vis sont à resserrer régulièrement, tout les 6 mois, le cuivre s'écrase petit à petit.

Le deuxième point est que rien ne doit dépasser de la face arrière, même d'un demi-millimètre.
On est toujours, un jour ou l'autre, appelé à coucher ou à déplacer les enceintes.
Si les bornes dépassent, elles cassent

Donc les fiches bananes doivent être encastrées au fond d'un trou, lui-même bouché à l'intérieur par une plaque d'épaisseur identique au reste de l'enceinte.

Vous pouvez utiliser des bornes individuelles dorées, qui acceptent des fiches bananes ou du fil jusqu'à 6 mm, et qui se vissent dans des épaisseurs jusqu'à 30 mm. Ref : BP-270 G chez SELECTRONIC, prix 7.5 €, que j'ai trouvé à 2.5 € chez mon vendeur du coin...

image130.jpg Ce sont les bornes de mon baffle plan.
Il n'y a pas d'encastrement dans la plaque de fond, il n'y a pas de fond...
Les bornes sont vissées sur un tasseau, et les fils repartent vers le tweeter.

 

Mais il y a encore plus simple :

  • Vous prenez des douilles banane standard 4 mm pour châssis.
  • Vous percez un trou au diamètre de la partie fileté moins 0.5 mm.
  • Vous repercez un autre trou concentrique au premier, au diamètre extérieur de la partie plastique rouge ou noir, et à la profondeur qui convient pour l'encastrement.
  • Enfin, vous enfoncez votre fiche dans la planche d'un bon coup de marteau.

C'est tout simple et rudement efficace. Prix, 1.80 € toujours chez SELECTRONIC, il y a certainement moins cher à côté de chez vous.

N'oubliez pas que la meilleure connectique est encore un fil direct du haut-parleur à l'ampli...

Un internaute a trouvé une solution toute faite chez LEGRAND, c'est génial de simplicité.
Je n'ai pas vérifié la qualité des contacts, je ne m'en suis pas procuré.

image333.jpg image334.jpg

 

À ce propos, quand vous avez soudé vos câbles aux bornes du haut-parleur, ajoutez un scotch électrique qui tient les câbles contre l'aimant, et n'hésitez pas à faire deux ou trois tours de l'aimant avec votre scotch...
Vos cosses du haut-parleur ne risquent plus rien, c'est le scotch qui prend les contraintes du câble.

image129.jpg Le haut-parleur est mon ancien large bande SIARE ALNICO de 1970 environ.
Sur l'image, le câble est du câble PTT 4 paires rigides, câble remplacé aujourd'hui par du câble pour sono 2x2.5 mm2.

 

À propos de câbles, je ne vous conseille que le câble pour sono en 2x2.5 mm2.
Voir le chapitre sur les câbles de liaisons pour les détails.
Pas de câble PTT, même si le chapitre cité ci-dessus en parle, même si les photos de ce chapitre le montrent !!!

 

Finition :

Un lien commercial, sans aucun engagement de ma part.
Je l'ai inséré pour ne pas perdre l'information...

 

Un grand merci pour votre visite. --- Retour direct en haut de la page ---

Logo Dôme acoustique

Un grand-père facétieux disait à ses petits enfants que le grand truc blanc tout en haut du Puy-de-Dôme était un thermomètre géant : Quand il deviendra tout rouge il faudra vite se sauver, parce que le volcan va se réveiller !!!

Malgré les apparences, ce site internet n'est que celui d'un amateur passionné auvergnat.
"Amateur" doit être compris dans le sens "non professionnel", dans l'aspect financier de l'approche : Je ne vis pas des revenus de cette passion.
"Amateur" doit être compris dans le sens ou rien ne m'oblige à vous répondre, si vous êtes désagréable. C'est rare, mais le cas arrive de temps en temps.

Il y a un savoir-vivre élémentaire qui consiste à demander l'autorisation avant de reprendre tout ou partie de ce qui est écrit dans ce chapitre.
Je vous donnerai l'accord, demandez-le simplement pour être en règle. Sont exclues les demandes extravagantes, les demandes de copie de ma base de données haut-parleurs.


Contrôle de validation W3C du code HTML 5 de la page, copiez l'adresse de la page avant de cliquer sur le lien.
Contrôle de validation W3C des CSS de la page, copiez l'adresse de la page avant de cliquer sur le lien.
Ce sont deux outils de contrôle pour le webmaster du site Dôme Acoustique, c'est inutile pour les utilisateurs.
Avoir le lien dans chaque page est plus simple pour les retrouver.