Page affichée à 06:35:08
lundi 17 juin 2024

Ce site n'utilise pas de cookie.
logo7 Dôme acoustique Compteur pour tout le site : 14 609 909

Nombre actuel de lecteurs : 149.
Faire
un don
par
PayPal
Le site de Dominique, un amateur passionné

 

3-4-6 : Correction de la phase acoustique

Mise à jour : 21 novembre 2023, Antimode 11.

 

Le système électronique et acoustique :

  • Un mini PC avec Foobar, Resampleur SoX, Convolver et rePhase.
    Sortie du son numérique par HIFACE vers le SRC via un câble CANARE 75 Ohms prises comprise.
    Une carte son TERRATEC AUREON 7.1 USB pour récupérer le son de la télé, traitement par VSTHost et ConvolverVST, sotie optique vers le SRC
  • Un BEHRINGER SRC 2496 utilisé comme sélecteur de 2 sources numérique.
  • Un BEHRINGER DEQ 2496, égaliseur 2x31 bandes et égaliseur paramétrique.
  • Un BEHRINGER DCX 2496, le filtre actif qui fait DAC sur les 6 voies.
    Liaisons SRC, DEQ et DCX en AES/EBU avec deux câbles XLR 110 Ohms sur prises XCC numériques.
  • Un BEHRINGER A500 sur les aigus.
  • Un BEHRINGER A500 sur le médium.
electronique.jpg

 

  • Un DENON POA 220 (vintage) sur les graves, placé à côté du meuble pour la ventilation.
  • Un haut-parleur EMINENCE ALPHA 15 A en U-FRAME utilisé sur les graves.
  • Un haut-parleur large bande VISATON B200 sur baffle plan.
  • Un haut-parleur large bande FOSTEX FE103E utilisé en médium tweeter
baffle-plan2.jpg

 

Le Linkwitz-Riley à 24 dB avec correction de phase acoustique :

Un filtre linkwitz-Riley à 24 dB/octave donnera un raccordement à -6 dB, une courbe de réponse dans l'axe et en coïncidence rigoureusement plate, et la correction de phase adaptée à ce filtre corrigera les délais de phase et de groupe, ainsi que la réponse sur un signal carré.
Le filtre idéal en quelque sorte, des pentes raides sans leurs défauts...

Par rapport aux filtres du chapitre précédent, entre les variations théoriques du simulateur JLMC et les variations de réglage pratique, il n'y a qu'un tout petit écart, la théorie marche parfaitement.

courbe de réponse des filtres
courbe de réponse sur un signal carre

 

Le Linkwitz-Riley à 48 dB/octave avec correction de phase acoustique :

Pourquoi se limiter aux filtres à 24 dB/octave ?
Le DCX 2496 propose des filtres Linkwitz-Riley à 48 dB/octave.
Les recouvrements entre les haut-parleurs seront encore plus réduits.
Avec la correction de phase acoustique, il n'y a plus de limite, que celle du matériel ou du logiciel.
Les fréquences de coupure ont très légèrement évoluées, 200 Hz en Linkwitz-Riley à 48 dB/octave entre grave et médium, 1980 Hz en Linkwitz-Riley à 48 dB/octave entre médium et tweeter.

courbe de réponse des filtres
courbe de réponse sur un signal carre

 

Les corrections de la phase acoustique ont été plus variées que ce que je pensais au départ, je me suis égaré un moment :

  • Deux corrections du filtrage à 200 et 1980 Hz en LR 48.
  • Une correction de la coupure naturelle du tweeter à 20000 Hz en LR 24.
  • Deux corrections de la coupure naturelle dans le grave à 46 Hz, box closed Q=0.577.
  • Une correction de la coupure basse des électroniques (DENON POA 2200) à 20 Hz en Butt 18.
  • Une correction de la coupure haute des électroniques (BEHRINGER A500) à 70000 Hz en LR 12.

Les corrections autres que le filtrage m'ont semblé meilleures au début, mais à la longue je me suis aperçu que la chaîne avait perdu toute sa musicalité.
J'ai mis longtemps à en trouver la cause.
J'avais lu certaines recommandations de ne pas corriger trop bas en fréquence.
La réponse de POS, le concepteur du logiciel rePhase, est assez explicite :

Contrairement à la linéarisation d'un crossover, ce passe-haut n'a pas de passe-bas complémentaire, et sa linéarisation va donc provoquer une impulsion acausale, autrement dit un préringing à la fréquence visée.
L'audibilité de ce préringing n'est pas du tout évidente, mais bon, comme l'apport de la linéarisation de phase elle-même n'est pas évident non plus, la question vaut le coup d'être posée.

J'ai supprimé toutes les corrections autres que celle du filtrage, et la musicalité est revenue instantanément.
Les réglages sont : deux corrections du filtrage à 200 et 1980 Hz en LR 48.
Je ne corrige pas la phase dans le grave à 46 Hz, la correction apporte une perte de musicalité au message sonore dans le médium aigu.
Les corrections ne sont utiles que si elles apportent un gain.
Pour moi, le gain dans le grave et la perte de musicalité donne un bilan global négatif, donc je ne garde pas la correction.

 

Correction de phase mesurée :

Ci-dessous se trouvent les quatre courbes objectives : Impulsion, réponse, phase acoustique et délai de groupe.
Tous les critères objectifs sont remplis pour avoir une très bonne écoute.
J'ajouterai plus tard le wartefall et la distorsion, mais il y a des points à améliorer avant.

impulsion avec correction
 
courbe de réponse avec correction
 
phase acoustique avec correction
 
délai de groupe avec correction

 

Reconfiguration numérique :

La partie numérique de la chaîne :

  • Un mini PC avec Foobar, Resampleur SoX réglé en 24 bits à 96 kHz, sans Convolver.
    Sortie du son numérique par HIFACE vers le SRC via un câble CANARE 75 Ohms prises comprise.
  • Un BEHRINGER SRC 2496 utilisé comme sélecteur de 2 sources numérique, et pour upsampling en 24 bits à 96 kHz des sources qui ne sont pas dans ce format, la télé dans mon cas puisqu'elle arrive en 24 bits à 48 kHz.
  • Une carte son YELLOWTEC PUC2 LITE branchée en AES/EBU, réglée en 24 bits à 96 kHz par le pilote ASIO YELLOWTEC spécifique à cette carte et capable de 192 kHz, traitement par VSTHost et ConvolverVST, sotie AES/EBU vers le DCX 2496.
  • Les fichiers .wav pour ConvolverVST sont générés avec 6521 taps, Centering Middle et Float, Windowing Hamming, Optimisation Extensive, Rate 96000 Hz, Format 24 bits LPCM mono .wav.
  • Un BEHRINGER DCX 2496, le filtre actif qui fait DAC sur les 6 voies.
  • Liaisons AES/EBU avec deux câbles XLR 110 Ohms sur prises XCC numériques.
  • Un compte rendu dans un forum audiophile sur la Yellowtec PUC2.

L'intérêt de cette solution se trouve dans les égalisations en phase et amplitude indépendante sur les deux canaux, et indépendante des sources choisies.
Toutes les corrections qui se trouvaient dans les EQ du DCX ou dans le DEQ ont été supprimées et mise dans ConvolverVST.
Le DEQ est supprimé.
Avec cette configuration, toutes les sources sont traitées en 24 bits à 96 kHz dans Convolver VST et dans le DCX 2496.
La configuration de VSTHost et de ConvolverVST est expliquée dans le chapitre sur l'installation et la configuration de VSTHost.

 

Tweeter à Ruban :

Yves, l'auteur de l'outil de calculs des enceintes passe-bande du 7e ordre et de la simulation de 4 filtres sous Mathcad, m'a fait cadeau de 2 paires de tweeters, une paire avec un dôme de 34 mm AUDAX, et une paire isodynamique B&G NEO3, "pour services rendus aux audiophiles".
J'ai monté ces derniers à la place des médiums tweeter FOSTEX FE103E, avec une résistance de 4.7 Ohms en série comme conseillée par Yves.
Une chose est immédiatement audible, ils montent plus haut dans les aigus.
Avec un peu plus de mise au point à l'écoute et avec les corrections en amplitude et phase acoustique, j'ai remonté la fréquence de coupure du tweeter NEO3 de 2000 Hz à 2680 Hz en Linkwitz Riley à 48 dB/octave, et j'ai descendu la fréquence de coupure entre le grave et le haut-parleur large bande de 200 à 121 Hz en Linkwitz Riley à 48 dB/octave.
Le haut-parleur large bande fonctionne sur 4.47 octaves, c'est un vrai fonctionnement en haut-parleur large bande et pas en médium.
J'ai dû ajouter une coupure à 20000 Hz à 6 dB/octave pour enlever une sonorité désagréable à l'écoute.
Je n'ai pas d'explication, je n'avais pas le problème avec le médium tweeter FOSTEX FE103E.

HP à ruban B&G

 

2e reconfiguration numérique :

La partie numérique de la chaîne :

  • Un mini PC avec Foobar, Resampleur SoX réglé en 24 bits à 96 kHz, Convolver et Foo_record.
    Sortie du son numérique par YELLOWTEC PUC2 LITE.
  • Un BEHRINGER SRC 2496 utilisé pour l'upsampling en 24 bits à 96 kHz des sources qui ne sont pas dans ce format, la télé dans mon cas puisqu'elle arrive en 24 bits à 48 kHz.
  • Une carte son YELLOWTEC PUC2 LITE réglé en 24 bits à 96 kHz par le pilote ASIO YELLOWTEC spécifique à cette carte et capable de 192 kHz, entrée AES/EBU pour le son télé via le SRC 2496, sotie AES/EBU vers le DCX 2496.
  • Les fichiers .wav pour Convolver sont générés avec 6521 taps, Centering Middle et Float, Windowing Hamming, Optimisation Extensive, Rate 96000 Hz, Format 32 bits LPCM mono .wav.
    Les fichiers de correction droit et gauche sont fusionnés en un unique fichier stéréo avec Audacity.
  • Un BEHRINGER DCX 2496, le filtre actif qui fait DAC sur les 6 voies.
  • Liaisons AES/EBU avec deux câbles XLR 110 Ohms sur prises XCC numériques.

La carte son YELLOWTEC PUC2 LITE doit avoir le même format de flux numérique entre entrée et sortie.
Je veux être en 24 bits à 96 kHz sur la sortie pour optimiser le fonctionnement des DAC du DCX 2496.
Sur l'entrée télé, le SRC 2496 est donc nécessaire pour faire un upsampling du flux numérique de 48 à 96 kHz.
La solution pour supprimer le SRC 2496 est de mettre une autre carte son sur l'entrée télé et faire l'upsampling dans Foobar.
Je dois aussi vérifier à l'écoute si une baisse du flux numérique en 24 bits à 44.1 ou à 48 kHz n'est pas aussi bonne à l'écoute.

Le point le plus important est le gain à l'écoute de la suppression de la boucle VSTHost / ConvolverVST.
La sortie directe de Foobar par la carte YELLOWTEC PUC2 LITE apporte un réel plus à l'écoute, avec des gains sur tout le spectre sonore.
Je ne conseillerai plus cette boucle, il faut la bannir de nos systèmes hi-fi...
Je vais essayer la solution JMB pour la mesure, avec le sweep enregistré et lu par Foobar, un 2e PC de mesure, et un lancement synchronisé de la lecture / mesure.

 

Ce qui a marché :

Tous les filtres décrits ci-dessus ont marché un certain temps avant d'être remplacés par d'autres.

La correction de la phase acoustique est un plus en termes de qualité d'écoute.
Là où certains jouent avec les câbles, les accessoires, des électroniques hors de prix, vous pouvez avoir un gain équivalent sans dépenser un centime avec la correction de phase acoustique.
Avec cette correction, c'est la fidélité du message sonore qui progresse, avec un gain directement mesurable.
Bien sûr, ce n'est pas une solution clef en main que vous achetez dans le commerce, mais mettre un peu "les mains dans le cambouis" pour être certain d'avoir un gain à l'écoute en fera sans doute réfléchir plus d'un.

La qualité d'une chaîne ce n'est pas :
"J'y ai mis très cher donc c'est bon."
c'est
"j'ai mis les bons réglages dans les appareils et les bonnes corrections dans les logiciels avec tout le savoir-faire qui va avec".
Venez écouter, vous serez convaincu.

La correction de la phase acoustique ne marche pas bien avec tous les filtres.
Ce n'est sans doute pas un hasard s'il n'y a que des filtres Linkwitz Riley qui sont proposés.
Avec la correction de phase, je préfère de loin le LR24 au BUT18 JMLC, et encore plus le LR48.
Il faut être prudent avec les corrections aux très basses et très hautes fréquences.
Mes essais m'ont prouvé que c'était audible, et pas évident du tout à diagnostiquer.
La difficulté est toujours de savoir si un son différent est un son meilleurs ou pas, rien de nouveau à ce niveau.

Une fois que la cause de la perte de musicalité a été trouvée et traitée, je me suis repenché sur l'utilité de l'upsampling.
Après des écoutes approfondies, en sachant exactement ce qu'il fallait écouter, je suis revenu au 24 bits à 96 kHz dans Resampleur Sox, avec Convolver qui travaille à 96 kHz pour les CD.
Un mauvais réglage a des répercussions en cascade, et des conclusions qui peuvent changer.
Essayez, écoutez, et faites-vous votre propre avis, ou trouvez vos erreurs.

 

Ce qui pourrait être encore mieux :

Je vais essayer de passer le B200 en enceinte close, pour améliorer le wartefall, qui ne peut pas être montré actuellement...
En fonction des résultats mesurés, je conserverai ou non l'enceinte close, et j'aviserai sur ce que je ferai sur le grave.

 

Un grand merci pour votre visite. --- Retour direct en haut de la page ---

Logo Dôme acoustique

Un grand-père facétieux disait à ses petits enfants que le grand truc blanc tout en haut du Puy-de-Dôme était un thermomètre géant : Quand il deviendra tout rouge il faudra vite se sauver, parce que le volcan va se réveiller !!!

Malgré les apparences, ce site internet n'est que celui d'un amateur passionné auvergnat.
"Amateur" doit être compris dans le sens "non professionnel", dans l'aspect financier de l'approche : Je ne vis pas des revenus de cette passion.
"Amateur" doit être compris dans le sens ou rien ne m'oblige à vous répondre, si vous êtes désagréable. C'est rare, mais le cas arrive de temps en temps.

Il y a un savoir-vivre élémentaire qui consiste à demander l'autorisation avant de reprendre tout ou partie de ce qui est écrit dans ce chapitre.
Je vous donnerai l'accord, demandez-le simplement pour être en règle. Sont exclues les demandes extravagantes, les demandes de copie de ma base de données haut-parleurs.


Contrôle de validation W3C du code HTML 5 de la page, copiez l'adresse de la page avant de cliquer sur le lien.
Contrôle de validation W3C des CSS de la page, copiez l'adresse de la page avant de cliquer sur le lien.
Ce sont deux outils de contrôle pour le webmaster du site Dôme Acoustique, c'est inutile pour les utilisateurs.
Avoir le lien dans chaque page est plus simple pour les retrouver.