Page affichée à 08:01:19
jeudi 18 juillet 2024

Ce site n'utilise pas de cookie.
logo7 Dôme acoustique Compteur pour tout le site : 14 821 344

Nombre actuel de lecteurs : 40.
Faire
un don
par
PayPal
Le site de Dominique, un amateur passionné

 

1-3-1-2 : Matériel pour les mesures d'un haut-parleur ou d'une enceinte

Mise à jour : 3 juin 2024, Antimode 11.

 

Les deux types de mesures :

Vous pouvez mesurer un haut-parleur ou une enceinte dans le domaine électrique ou acoustique.

  • Dans le domaine électrique, à partir de la mesure de la courbe d'impédance, vous pouvez calculer les paramètres de THIELE et SMALL d'un haut-parleur (T&S), et avoir les courbes d'impédance et de phase électrique.
  • Dans le domaine acoustique, avec un micro, vous pouvez avoir la courbe de réponse du haut-parleur ou de l'enceinte, la réponse sur une impulsion, la courbe de phase acoustique, le spectrogramme et la distorsion.

Dans les deux cas, les logiciels de mesure permettent d'exporter les fichiers de résultats, pour les utiliser dans un logiciel de simulation.

Pour ARTA dont je parle dans ce chapitre, c'est la version payante qui permet l'exportation des résultats.
Avec la version gratuite, vous mesurez exactement de la même façon, mais sans la possibilité d'avoir des fichiers de résultats.
Sans fichier de résultats, pas de corrections par convolution par exemple.

 

Matériel :

Le matériel que j'utilise pour la mesure :

  • Carte son M-AUDIO FAST TRACK PRO. Fin 2012, cette carte n'existe plus sur le marché en neuf.
    Le gros intérêt de cette carte était qu'il y a des entrées et sorties en face arrière qui ne sont pas atténuables par un potentiomètre.
    Plusieurs membres du forum MELAUDIA utilisent une TASCAM US-122 MK2 qui n'existe plus en 2019.
    Une TASCAM US-2X2 peut la remplacer, par contre il est indispensable de faire une calibration pour l'utiliser pour mesurer les paramètres de THIELE et SMALL d'un haut-parleur, le signal des entrées passe par un potentiomètre.
     
  • Une liaison stéréo RCA (ou une liaison numérique S/PDIF).
     
  • Un PC, pour bien faire portable.
     
  • Logiciel de mesure ARTA, ou HOLMImpulse, ou REW, ou ACOURATE payant.
    La version gratuite d'ARTA ne permet pas d'enregistrer les résultats.
    Tout le reste est identique à la version payante.
    Il y a trois modules, arta.png et steps.png pour la courbe de réponse, limp.png pour les paramètres de THIELE et SMALL du haut-parleur.
    Les explications logicielles dans les chapitres suivants préciseront le module ARTA utilisé.
     
  • Livre de Joe d'Appolito : Le haut-parleur, manipulations et mesures électroacoustiques, aux éditions Publitronic/Elektor.

 

Matériel spécifique pour les courbes de réponse :

  • Micro DAYTON EMM6 avec son fichier de calibration.
  • 7 à 10 m de câble XLR.
  • Un pied photo, détourné en pied micro, ou, beaucoup mieux, un pied micro avec perche.
  • Bague interface pour adapter le pied au support micro.

 

Matériel spécifique pour les courbes d'impédance :

  • Un câble à bricoler pour la mesure des impédances, schéma à la fin de ce chapitre.
  • Un baffle plan CEI, bien que ce soit de plus en plus controversé.
  • Une solution toute prête, logicielle et matérielle, pour la mesure des paramètres de THIELE et SMALL d'un haut-parleur le Système de test audio DATS V3 DAYTON.
    La garantie d'y arriver, la très grande simplicité, a un prix...

 

Autre solution logicielle / matérielle :

DAYTON AUDIO OMNIMIC V3 vous propose pour 288 € le micro USB calibré, le câble USB, le pied pour micro, un mini trépied et le logiciel de mesure.
Le câble USB de 2.50 m est juste assez long pour mettre le PC portable de mesure proche du micro.
Rien n'est prévu pour relier le PC à la chaîne hi-fi, un DAC ou une carte son sera nécessaire, la carte de son interne d'un PC portable n'a pas la qualité requise, si ce n'est pas bon pour la hi-fi, ce n'est pas bon pour la mesure !!!

Si vous devez mesurer des enceintes multivoies pour faire un alignement des voies sur les impulsions, un micro USB n'est bon à rien.
Lisez les explications un peu plus bas au chapitre micro.

 

Autres documentations utiles :

 

Prise en main du matériel :

La table de mon ancien salon était parfaite pour cela.

 

image423.jpg

 

ARTA et REW :

J'ai essayé d'utiliser des mesures faites avec ARTA dans REW.
En première approche ça marche en faisant :

  • Afficher l'impulsion mesurée d'ARTA, faire File, export, et prendre .WAV file (16bit PCM). Donner un nom au fichier exporté.
  • Ouvrir REW, faire File, Import impulse response, prenez le fichier exporté d'ARTA.

C'est merveilleux, vous avez dans REW la courbe de réponse et de phase acoustique mesurée avec ARTA !!!

J'ai importé 4 mesures, deux mesurées à 86 cm, deux mesurées à 2 cm.
Là où je devais avoir 17 dB de différence entre la mesure à 86 cm et celle à 2 cm, j'en avais que 2 ou 3 dB.
Là ou la mesure à 86 cm était horizontale jusque 8000 Hz dans ARTA, j'avais une pente descendante au-dessus de 3000 Hz dans REW.

Vous comprendrez, suite à mes essais, que pour moi le passage d'ARTA dans REW ne marche pas, vous avez un résultat faux dans REW.
Je n'ai pas d'avis (aujourd'hui) sur une mesure directe avec REW, mais je déconseille fortement REW avec des mesures ARTA.

 

Le micro :

Le micro est nécessaire pour la mesure de la courbe de réponse, ou les autres mesures associées, avec ARTA arta.png ou steps.png.

Même si les micros sont vendus comme des micros de mesure, ils ne sont pas parfaitement linéaires pour autant.
Il est possible de trouver sur Internet la réponse de plusieurs dizaines de micros BEHRINGER ECM800 :

ecm8000.jpg

 

Vous allez me dire, "Mais comment mesurer juste avec un micro aussi mauvais ?".
Simplement en rentrant, dans le logiciel de mesure, la courbe de réponse et de phase du micro, pour que le logiciel corrige ce qu'il mesure en fonction de la courbe de réponse de votre micro.
Cela repose sur l'hypothèse que vous avez un micro et un seul, et que vous en prenez bien soin.

Cela veut dire qu'une mesure juste ne peut se faire qu'avec un micro étalonné, pour avoir la courbe de correction exacte, et qu'il faudra régulièrement faire re étalonner votre micro.
Une très mauvaise solution est d'utiliser la correction moyenne d'un grand nombre de micros identiques.
C'est un membre d'un forum qui a réalisé ce fichier.
Un simple coup d'œil permet de vérifier que cette courbe est bien la moyenne des mesures ci-dessus.

Je dis que c'est une très mauvaise solution, parce que vous aurez des erreurs de plusieurs dB dans les aigus, et vous ne pourrez tirer aucune conclusion sérieuse.
La mesure est une opération précise, avec des référentiels et du matériel étalonné, même un amateur ne peut pas s'en affranchir.

courbe de calibration ECM 8000

 

Il y a un 2e piège.
Certains logiciels, tel ARTA, demandent un fichier de correction qui est l'image des courbes ci-dessus. Autres logiciels :
D'autres logiciels, tel True RTA, demandent un fichier de correction qui est l'inverse des courbes ci-dessus. Autres logiciels :

En conclusion, une bonne mesure ne peut se faire qu'avec un micro étalonné, avec la courbe de correction qui correspond à votre logiciel de mesure.
Cela vous demande de savoir le type de fichier que demandent les logiciels les plus utilisés.

 

Micros avec courbe d'étalonnage :

Micro BEHRINGER ECM8000 calibré pour une utilisation avec le logiciel ACOURATE.

DAYTON EMM-6 avec sortie sur prise XLR et en Français.
Ce micro est livré avec sa courbe d'étalonnage en amplitude, la courbe bleue continue ci-dessous.
La courbe de phase minimum en pointillé a été déduite de la courbe en amplitude, elle n'est pas fournie par DAYTON AUDIO sur le micro avec prise XLR.
Si vous voulez faire une correction juste de la phase acoustique, un micro avec courbe d'étalonnage en amplitude et phase est indispensable.

courbe de réponse et de phase du EMM6

Il existe une autre version avec sortie sur prise USB, le DAYTON UMM-6.
Cette version n'a pas de fichier de calibration en phase acoustique.
La liaison USB est limitée à 5 m, pour moi c'est trop court. (sauf câble USB particulier, avec une électronique à chaque bout et une fibre optique entre les deux électroniques).

Lu sur le forum bleu, par mastro :

Je répète encore une fois que les micros USB ne permettent pas de faire des mesures loopbacks et c'est très problématique pour celui qui souhaite étudier lui-même des filtrages d'enceintes multivoies !

MiniDSP nous explique que l'argument ci-dessus ne tient pas dans Pilotes de haut-parleurs à alignement temporel avec UMIK-1 et UMIK-2.
Sur internet on trouve tout et son contraire, il faut bien analyser les choses pour savoir quoi penser...
La vérité est entre les deux, le mode timing ref proposé par le miniDSP et son micro USB peut dépanner, mais il ne sera jamais aussi précis que le mode Loopback avec un micro sur prise XLR, une interface numérique, et une mesure en Dual Channel.
Le choix, c'est à vous de le faire en définissant bien votre besoin, sans tomber dans les travers audiophiles pour qui seule la perfection est acceptable.

Pour celui qui pratique les mesures non approximatives, il n'y a pas photo, le Dayton Audio EMM-6 vendu avec son fichier de calibration (ou autre micro sur prise XLR similaire d'une autre marque ) est de très loin le meilleur choix par rapport à des micros USB qui sont très inadaptés pour la mise aux point de filtrage multivoie qui nécessitent des références temporelles très précises...

 

Mesure en Dual Channel :

Le micro USB marche si vous mesurez une enceinte complète en une fois.
Le micro USB ne marche pas si vous mesurez séparément le grave, le médium, le tweeter, et que vous voulez positionner les trois impulsions sur le même graphique :
Vous n'avez pas de référence temporelle précise, les trois impulsions n'ont pas le même départ dans le signal de mesure...

Une bonne mesure, avec une référence temporelle précise, demande en plus du micro sur prise XLR et de la carte son, une mesure en Dual Chanels.
Vous pouvez remplacer les deux résistances qui vont vers Right input, par un câble "loopback" qui part de Right out et qui rentre dans Right input.
Cette solution est beaucoup plus simple à faire, et marche avec un ampli bridgé.
Un amplificateur bridgé a la masse électrique du haut-parleur différente de la masse électrique du signal, les résistances ne marchent pas dans ce cas, avec la certitude de griller l'ampli.
Vous aurez, bien sûr, paramétré le logiciel de mesure pour qu'il envoie le signal de mesure sur les deux canaux D et G...

Le bouclage du canal droit permet d'avoir la référence temporelle exacte du signal de mesure envoyé par le logiciel.
Le logiciel utilise cette référence pour positionner exactement l'impulsion mesurée, quel que soit le nombre de mesures faites.

Pour nous, amateurs, qui mesurent nos enceintes avec l'amplificateur qui sera utilisé, la mesure loopback est la meilleure mesure qui soit, parce que les défauts de l'ampli seront mesurés en même temps.
Si vous utilisez cette mesure pour corriger ensuite par convolution, la correction concernera le couple ampli / enceinte.
Vous avez mesuré et corrigé tel que vous l'utilisez en pratique, laissons l'autre mesure aux fabricants d'enceintes.

Mesure en dual channel par loopback
 
Mesure en dual channel, par ARTA

 

J'ai comparé deux mesures d'une enceinte faite en single channel avec deux mesures en dual channel loopback, l'une en bruit rose et l'autre en sweep.
Les quatre mesures ont été réalisées dans la même session de mesure, seul le câble loopback a été ajouté entre.

Quelle que soit la mesure, l'impulsion est plus reculée, vers 8 à 10 ms en dual channel et à 2 m de distance, alors qu'elle est à 6.3 ms en single channel quelle que soit la distance.
En dual hhanel, plus le micro est loin de l'enceinte, plus l'impulsion est reculée.
Il y a environ 20 dB de différence entre les deux mesures, celle en dual channel est plus élevée que celle en single channel.
Il y a des petites différences sur la phase acoustique entre Single et Dual Channel, et il y a toujours une impossibilité à avoir une phase exploitable loin de l'enceinte.

Mesures en bruit rose à 2 m.

Différence entre les mesures single et dual channel en bruit rose

 

Mesures en sweep à 15 cm.

Différence entre les mesures single et dual channel en sweep

 

Sociétés faisant l'étalonnage d'un micro :

 

Fichiers de correction pour micro ECM 8000 :

image691.jpg

Télécharger le fichier de compensation pour True RTA ou similaire
Format .txt
Format .mic

Télécharger le fichier de compensation pour ARTA ou similaire
ECM 8000 calibration générique
Voir le fichier au format TXT.

 

Il faut aussi un câble assez long pour brancher le micro sur la carte son, idéalement de 10 m parce qu'il n'est jamais trop long.
Chez moi, les électroniques sont placées sur le côté de la pièce, si je n'ai pas un câble de 8 m de long, je ne peux pas mesurer l'enceinte droite.
Un câble USB est limité à 5 m de long, je ne peux pas utiliser de micro USB...
Votre cas est différent du mien, à vous de voir, mais ne soyez pas trop juste en longueur.

 

Calibration de votre installation de mesure avec micro :

Calibrer son système pour mesurer des enceintes avec ARTA.
Ce PDF est très bien fait, inutile pour moi de passer du temps à faire moins bien...

Nota :

Lors de la mesure des paramètres de THIELE et SMALL, lors de la mesure de l'impédance, une calibration de la chaîne de mesure est là aussi indispensable.
La méthode, très simple, pour le faire, sera décrite dans le chapitre qui convient.

 

Calibrateur pour microphone :

Si vous avez besoin d'avoir une mesure de niveau sonore précise, un calibrateur de micro est nécessaire.
Si vous voulez montrer une courbe de distorsion de vos enceintes, un niveau précis, donc un calibrateur, est indispensable.
Le calibrateur s'enfile sur l'extrémité du micro, et envoie un niveau sonore très précis.
Il suffit de régler le gain de la chaîne de mesure pour retrouver le même niveau sonore.

Si vous voulez pouvoir discuter sur un forum du niveau sonore d'écoute moyen qui vous convient, ne le faites pas avec un Smartphone qui n'est pas étalonné, et qui est donc trop imprécis, vous allez vous faire renvoyer dans vos 22 m !!!
Une bonne mesure devrait se faire à 85 dB au point d'écoute.
Sans calibrateur vous pouvez faire une mesure en relatif, et dire que le 30 Hz est à -6 dB par rapport au 1000 Hz par exemple.
Le calibrateur vous permet de dire en plus que vous avez fait cette mesure à 85 dB au point d'écoute.
Avec un calibrateur, vous pouvez mesurer le bruit de fond de votre pièce d'écoute.

 

La box ARTA :

Le but de cette box est de pouvoir mesurer la courbe d'impédance et la courbe de réponse sans rien avoir à débrancher entre les deux mesures.
C'est certainement très utile pour les fabricants d'enceintes, beaucoup moins pour un particulier qui doit réaliser son coffret d'enceinte entre les deux.

 

Mesure des paramètres T&S avec un DATS V3 :

Il m'avais semblé judicieux, avec ARTA et une carte son, de réaliser le câble spécifique pour mesurer les impédances.
Mais ma réalisation "bidulique" n'était pas fiable dans le temps, il fallait pratiquement à chaque session de mesure passer 2 heures pour trouver et réparer la panne, et commencer à mesurer.
Raz le bol de perdre sans cesse du temps.

A côté de la réalisation, il y a la configuration dans ARTA qu'il fallait vérifier à chaque fois, sans jamais être sûr d'être bon.

Enfin il y a le temps de faire une mesure, ce n'est pas négligeable avec ARTA, ça rame !!!

Quand un internaute est venu chez moi avec son DATS V3, après l'avoir essayer, après avoir constaté la vitesse à laquelle se fait une mesure, j'ai refusé de continuer à utiliser ARTA et mon câble.
Je me suis acheté pour 149 € le DATS V3 et je l'ai mis en service en quelques minutes seulement, y compris l'installation du logiciel dans le PC.
Vous avez compris, il n'y a pas photo avec ARTA !!!
Je laisse la suite parce qu'elle existe, mais je vous déconseille la solution.
Mon câble de mesure est à vendre, celui avec les deux jacks stéréo, faites moi une proposition. Je vendrai le câble testé et fonctionnel.

DATS V3 en cours de mesure

 

La calibration est d'une très grande simplicité :
Vous mettez les pinces crocodile sur les deux pièces métalliques rondes, l'une à gauche de la prise rouge, l'autre à droite de la prise noire.
Dans les menus vous lancez la calibration.
Vous devez lire sur le graphique 1 k Ohms, avec une belle droite horizontale du grave à l'aigu, une courbe de phase électrique qui reste à 0° du grave à l'aigu.
C'est tout...

Calibration du DATS V3

 

Montage de mesure d'impédance :

Lors des mesures d'impédance, ARTA limp.png recommande d'utiliser un ampli entre la carte son et le haut-parleur.
Cela permet d'avoir un bon rapport signal / bruit lors de la mesure, et de mesurer les paramètres du haut-parleur à votre niveau normal d'écoute.
Dans le cas des mesures avec un ampli, la résistance de 475 Ohms passe à 27 Ohms / 20 W environ dans le schéma ci-dessous.
Ce qui est marqué "sortie" est la sortie haut-parleur de l'ampli.
Les 475 Ohms sont remplacés par 27 Ohms / 20 W.
Les entrées rentrent directement dans la carte son.

Depuis avoir lu cette discussion sur le forum home cinéma : comment bien mesurer les paramètres T&S, je pense que je suis dans l'erreur de mesurer les T&S sans ajouter un ampli dans la chaîne de mesure.
Je vais faire des essais de mon côté, et je corrigerai ce qui doit l'être.

Lorsque j'aurai modifié mon câble de mesure, et refait des photos, la partie ci-dessous sera modifiée.

 

Ne pas utiliser le branchement direct sur la carte son ?
Je mesure ainsi depuis des années, et lorsque je compare mes mesures avec les paramètres des fabricants, les différences ne sont que celles des haut-parleurs et pas celle de la méthode de mesure.
Je suis peut-être un peu moins précis, mais la précision obtenue est suffisante.

Je me suis réalisé un petit bout de câble, avec une résistance de référence.
La valeur de cette résistance est de 470 Ohms théoriques et de 475 Ohms mesurée.
Le dessin est réalisé avec une prise RCA pour la sortie carte son, et deux prises RCA pour les entrées carte son.
En pratique, les deux entrées de la carte son sont sur jack stéréo, branchées avec la masse sur la partie arrière, et le signal sur la bague centrale.
La partie avant des deux Jacks n'est pas utilisée.

image570.jpg

 

La photo "vue arrière" de la carte de son FAST TRACK PRO avec le câble de mesure d'impédance est surtout ma mémoire, quand il faudra refaire des mesures dans quelques mois avec ARTA.
J'avais les adaptateurs RCA / jack 3.25 stéréo.
J'avais deux adaptateurs Jacks 6.35 / jack 3.25.
J'ai aujourd'hui deux Jacks stéréo 6.35 directs.

 

Câblage :

Pour les deux adaptateurs, le point chaud de la prise RCA est relié à la bague centrale du jack 6.35 mm.
Pour les deux adaptateurs, la masse est la grande bague.
Pour les deux adaptateurs, la bague d'extrémité n'est pas utilisée.
Le repère bleu ajouté au scotch sur les adaptateurs correspond à l'entrée droite, à la bague d'extrémité.

image572.jpg

image571.jpg

 

Les adaptateurs marchent très bien, mais rien ne remplace de bons jacks stéréos, soudés directement au bout des fils.
Les miens sont repérés 1 et 2 pour aller directement sur les entrées 1 et 2 de ma carte son.
Les cartes son qui acceptent des prises RCA sont de plus en plus rares, vous trouvez plus souvent des prises combinées XLR / RCA.
D'autre part j'ai fait un montage sur une plaquette avec des cosses à souder pour augmenter la fiabilité dans le temps.
Parfois je me dis qu'un montage dans un petit coffret en bois ne serait pas du luxe, et une fois la séance de mesures passée j'oublie !!!
Mon câble de mesure a évolué comme ci-dessous :

câble de mesure de l'impédance avec 2 jacks pour les entrées

 

Une solution très économique :

C'est une solution qui utilise une interface numérique BEHRINGER U-Control UCA 202 à 30 € et votre ampli de puissance.
C'est une solution qui ne convient QUE pour la mesure d'impédance, alors que les autres interfaces montrées dans ce chapitre peuvent faire aussi bien la mesure d'impédance que la mesure avec un micro.
L'image est de Michel André, et vient de son PDF sur la description de l'enceinte MTM Guilia, dans la partie mesure de l'impédance.

La partie câble est moins simple que pour une mesure sans ampli, parce qu'il faut atténuer le signal qui revient vers l'interface, ajouter des protections et un voyant de niveau.
Ce ne sont pas des composants chers, il faudra simplement un petit boîtier pour loger le tout.

J'avais écouté cette interface sur de la musique, j'avais commencé la musique dématérialisée avec :
En analogique c'est moins bon que n'importe quel lecteur de CD bas de gamme, par contre la sortie optique marche très bien si la limite 16 bits à 48 kHz vous suffit.

Mesure de l'impédance avec une mini interface BEHRINGER UCA202

 

Cette solution peut fonctionner avec d'autres interfaces numériques, par exemple celles dont je parle dans ce chapitre et toutes les autres.
Il faut simplement deux entrées et une sortie.
Avec ma M-AUDIO FAST TRACK PRO, c'était plus simple d'utiliser le canal G des entrées 1 et 2, plutôt que les canaux D et G de l'entrée 1, c'est dans la configuration du programme de mesure que cela se change.

 

Configuration informatique :

Vous venez d'acheter votre carte son, vous avez réalisé votre câble de mesure, vous avez installé votre logiciel de mesure dans le PC, vous allumez le tout, vous commencez à mesurer, et vous n'obtenez rien...
Toute ressemblance avec le cas d'un internaute qui est passé chez moi n'est pas fortuite !!!
Avant de mettre les repères 1 et 2 sur les jacks d'entrée, un repère S sur la prise de sortie, il faut faire marcher "ce putain de bazar".
Et quand vous ne savez pas qui du câble ou de la configuration informatique en est la cause, vous pouvez y passer quelques heures...

Pourtant le câble est très simple à vérifier, regardez le schéma :
Entre le point chaud de la sortie et le point chaud de l'entrée 1, vous devez avoir 0 Ohm, ce qui permet de dire qu'inverser la sortie et l'entrée 1 n'a aucune importance.
Entre le point chaud de l'entrée 1 et le point chaud de l'entrée 2, vous devez mesurer la valeur de la résistance.
Enfin vous devez mesurer 0 Ohm entre les trois masses.
Il n'y a plus d'erreur possible...

Il est vrai que faire les premiers tests chez un internaute qui a un câble qui marche, avec les deux entrées et la sortie repérées, permet de faire tout de suite la part des choses entre ce qui vient du câble et de la configuration informatique...
Encore faut-il trouver un internaute qui l'accepte, et/ou qui n'est pas trop loin, feriez-vous 450 km pour débugger votre nouveau système de mesure ?
Quand vous aurez passé 3 à 4 heures dessus sans y arriver, peut-être !!!
J'avoue avoir laissé tomber au début après 3 heures sans y être arrivé, puis m'y être remis 2 jours après, pour trouver la solution en 1/2 heure.
Même avec les meilleures explications du monde, c'est parfois galère, je n'avais pas les explications, juste le schéma...

La configuration informatique est expliquée en images ci-dessous pour la TASCAM US-2X2.
Il faut utiliser le driver de la TASCAM US-2X2, le driver WDM de Windows ne marche pas.

configuration de la TASCAM US-2X2

 

configuration de la TASCAM US-2X2

 

Les entrées :

Sur IN1 et IN2, mettre les potentiomètres entre 9 et 10 h.
La position exacte sera trouvée à la calibration qui est indispensable avec cette carte son : 10 h sur IN1, à affiner sur IN2.
Mettre les deux interrupteurs sur INST.
Sur MIC/LINE, la mesure est fausse aux basses fréquences.

Entrées sur la TASCAM US-2X2

 

Une autre interface numérique :

J'ai un besoin particulier, avec une sortie mesure en numérique en S/PDIF sur prise RCA.
Ma vieille M-AUDIO FAST TRACK PRO le fait, avec une limite pratique en 24 bits à 48 kHz, limite bien suffisante pour les mesures.
Une toute récente Native Instruments Komplete Audio 6 MK2 le ferait aussi, théoriquement en 24 bits à 192 kHz.
C'est assez rare pour garder soigneusement la référence et le lien.
Autre avantage, une entrée numérique pour un lecteur réseau ou un lecteur CD, pour ceux qui voudraient faire la correction par convolution dans le PC, et ressortir en numérique vers un DAC de plus grandes qualités.
Cette interface numérique coche toutes les cases...

Image de la Native Instruments Komplete Audio 6 MK2

 

La calibration :

La calibration du système de mesure est indispensable pour faire des mesures justes.
Le chapitre suivant vous expliquera, sur la simple mesure de Re, des conséquences d'une erreur de 0.2 Ohms : 12.5% sur le Qts.

La calibration, avec ARTA, se fait avec les câbles du haut-parleur qui ne sont pas branchés, résistance infinie.
J'ai vu des schémas sur internet avec la résistance court-circuitée, ce n'est pas dans la doc ARTA, vérifiez vous-même.
Le logiciel de mesure ajuste des paramètres internes pour avoir à la fois la bonne valeur de la résistance utilisée, et l'infini sur le haut-parleur qui n'est pas branché.
Une fois ses paramètres acquis par le logiciel, les mesures sont bonnes.

Si votre carte son, telle la TASCAM US-2X, a des potentiomètres sur les entrées, il ne faut pas qu'il y ait un écart de niveau supérieur à 3 dB entre les deux entrées.
Si vous êtes dans ce cas, la calibration ne se fait pas, retouchez la position de l'un des potentiomètres.
Avec une carte son, telle la M-AUDIO FAST TRACK PRO, il n'y a pas de potentiomètre sur les entrées, la calibration est néanmoins indispensable.

La calibration se lance avec le bouton CAL situé sous Analyse.
Dans la fenêtre, il suffit d'appuyer sur le bouton "Calibrate" au centre de la fenêtre, puis sur OK lorsque c'est terminé.

Panneau de calibration ARTA

 

J'ai mesuré la même résistance de 12.2 Ohms avec ma carte son M-AUDIO FAST TRACK PRO, une fois sans calibration, une fois avec calibration.
Aucune des deux mesures ne semble aberrante du premier coup d'œil.
Pourtant c'est la mesure avec calibration qui est juste.

 

Sans calibration :

Mesure d'une résistance de 12.2 Ohms sans calibration

 

Avec calibration :

Mesure d'une résistance de 12.2 Ohms avec calibration

 

Un grand merci pour votre visite. --- Retour direct en haut de la page ---

Logo Dôme acoustique

Un grand-père facétieux disait à ses petits enfants que le grand truc blanc tout en haut du Puy-de-Dôme était un thermomètre géant : Quand il deviendra tout rouge il faudra vite se sauver, parce que le volcan va se réveiller !!!

Malgré les apparences, ce site internet n'est que celui d'un amateur passionné auvergnat.
"Amateur" doit être compris dans le sens "non professionnel", dans l'aspect financier de l'approche : Je ne vis pas des revenus de cette passion.
"Amateur" doit être compris dans le sens ou rien ne m'oblige à vous répondre, si vous êtes désagréable. C'est rare, mais le cas arrive de temps en temps.

Il y a un savoir-vivre élémentaire qui consiste à demander l'autorisation avant de reprendre tout ou partie de ce qui est écrit dans ce chapitre.
Je vous donnerai l'accord, demandez-le simplement pour être en règle. Sont exclues les demandes extravagantes, les demandes de copie de ma base de données haut-parleurs.


Contrôle de validation W3C du code HTML 5 de la page, copiez l'adresse de la page avant de cliquer sur le lien.
Contrôle de validation W3C des CSS de la page, copiez l'adresse de la page avant de cliquer sur le lien.
Ce sont deux outils de contrôle pour le webmaster du site Dôme Acoustique, c'est inutile pour les utilisateurs.
Avoir le lien dans chaque page est plus simple pour les retrouver.